logo_compagnonsPrésentation de l’association

L’Association de sauvegarde du Patrimoine « Les Compagnons de Charmes » œuvre depuis 1994, à la mise en valeur du village de Charmes-Sur-Rhône. Notre devise résume notre action :

Animer, valoriser, sauvegarder, étudier.

  • Animer : nous proposons des visites du village à la demande (écoles, associations…), avec petites animations théâtrales, mais aussi des jeux de pistes pour découvrir l’architecture et l’histoire de la cité. Mise en place d’expositions à thèmes (Cartes postales anciennes, les moulinages, guerre de 14/18…) organisation de concerts d’orgues et musique classique
  • Valoriser : Nous intervenons sur le site du château féodal pour accompagner la municipalité dans les travaux de préservation et restauration. Nous avons participé à la mise en place du sentier d’interprétation du village médiéval, « Le sentier du Troubadour. »
  • Sauvegarder : nous avons à cœur d’être vigilant à la préservation de tout élément remarquable de notre passé. Nous collectons objets, photos et archives familiales pouvant présenter un intérêt historique.
  • Etudier : la clé de voute de nos actions est l’étude des archives et documents anciens, privés et publics. Connaitre le passé pour mieux comprendre le présent. Toutes ces recherches, sont mises à disposition du public grâce à l’édition de livres (5 éditions à ce jour).

Visitez le site internet de l’association

Retour en haut


En Images

Retour en haut


Les Zooms

Tout a commencé le 24 juillet devant l’hôtel de ville et son sarcophage gallo- romain  où  les compagnons de Charmes, association pour la sauvegarde du patrimoine, proposaient cet été des visites guidés et animés du village. Crève cœur,  troubadour , et son orgue de barbarie avec ses ritournelles du début du siècle inaugurait cette visite.  Mené par le troubadour et les compagnons habillés pour l’occasion en meuniers,  paysannes et paysans, nobles dames, curé et pasteur, les visiteurs sont arrivés à la porte de l’Embroye  où ils ont été accueilli par le Seigneur et maître des lieux,  comte de Blou, et sa Dame  et  découvrir  des détails architecturaux, des vestiges d’échoppes  de notre vieux village médiéval. En Aout, puis en septembre, c’est un groupe de danse folklorique traditionnel ardéchois «  la Pradette »  qui accompagnait les visiteurs dans les dédales du village jusqu’à la tour où Robert du Fayral calligraphiait à chaque enfant son prénom.  En l’an 2016, les compagnons participeront à la traditionnelle fête de la Surle, ce jeu de ballon moyen-âgeux dont notre village est fier d’être le dernier village à faire perdurer, dès la plantation des rameaux qui débute les festivités le vendredi  12 février.

Retour en haut