Charmésiennes, Charmésiens,

Impossible de démarrer ce petit mot sans évoquer le décès de Simone VEIL. Le Président de la République, Emmanuel MACRON, a rendu à cette dame l’hommage de la Nation lors de son éloge funèbre. Un hommage poignant d’un parcours exceptionnel pour celle qui reposera désormais au Panthéon au côté d’Antoine VEIL, son mari, ainsi que des grandes personnalités de notre Nation. Simone VEIL marquait le courage, la force et la détermination, voici en quelques mots ce qui la caractérisait, empreinte de notre démocratie.

Si Simone VEIL a laissé son empreinte, il est du devoir des élus, à l’échelle locale, de marquer celle de leur commune. Chaque année, nous essayons d’embellir notre commune à travers de petites touches, mais aussi à travers des projets beaucoup plus ambitieux destinés à marquer le territoire. Projet d’aménagement de l’entrée Nord, projet du doublement du pont du barrage, projet de la « Cité des Mômes », etc. sont autant d’empreintes.

Malgré les efforts entrepris, il y a parfois quelques mécontents. J’ai eu l’occasion de mesurer ce mécontentement lors de la réunion publique qui s’est tenue le mardi 27 juin salle Henri ROULLE. Le Conseil Municipal et moi-même, avions estimé utile de rendre les riverains de la Route des Ménafauries au courant des règles d’urbanisme en vigueur. Cette réunion faisait suite à certaines interrogations, liées à des projets de constructions futurs. Apparemment ce n’était pas l’essentiel, et nous nous sommes rendu compte que les difficultés rencontrées sur le plateau étaient liées aux voiries et à la sécurité routière.

Le conseil et moi-même avons pu prendre en compte vos doléances et convenons des efforts à réaliser, et je m’engage, dès 2018, à inscrire au budget les finances en vue des aménagements à effectuer qui je vous l’accorde sont nécessaires.

J’ai toujours respecté mes engagements et ceux de l’équipe municipale, il n’y a pas de raisons pour que celle-ci ne soit pas tenue.

En attendant, je vous souhaite un très bel été, soyez prudent.

Amicalement,

Thierry Avouac
Maire de Charmes-sur-Rhône

Le Mot du Maire, Eté 2017
Étiqueté avec :